(Source, Petit Larousse, Dictionnaire des citations)

C'est en venant vieux que vous êtes venu couillon ou c'est de naissance?
César, Sur une route, le chauffeur (Fasquelle)

.. Eternellement la science des maîtres passera dans le coeur des disciples, dans un grand silence attentif, comme cette huile rousse de mes collines qui coule du pressoir dans la jarre par un long fil d'or immobile, sans faire de bulles, sans faire de bruit.
Cinématurgie de Paris (Pastorelly)

Il faut se méfier des ingénieurs, ça commence par la machine à coudre, ça finit par la bombe atomique.
Critique des critiques (Nagel)

Si vous voulez aller sur la mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n'achetez pas un bateau: achetez une île!
Fanny, II, 3, Panisse (Fasquelle)

Les mots qui ont un son noble contiennent toujours de belles images.
La Gloire de mon père (Pastorelly)

Maudit soit l'oppresseur qui vient avec un fouet et qui nous méprise parce qu'il nous opprime!
Judas, I, Simon (Pastorelly)

C'est dans la marine qu'il y a le plus de cocus.
Marius, III, premier tableau, 5, César (Fasquelle)

L'honneur, c'est comme les allumettes: ça ne sert qu'une fois.
Marius, IV, 5, César

Il se peut que tu aimes la marine franšaise, mais la marine franšaise te dit m...
Marius, III, premier tableau, 5, Escartefigue

Quand on fera danser les couillons, tu ne seras pas Ó l'orchestre.
Marius, I, 5, César

Si on ne peut plus tricher avec ses amis, ce n'est plus la peine de jouer aux cartes.
Marius, III, premier tableau, 2, César

Quand on doit diriger des enfants ou des hommes, il faut de temps en temps commettre une belle injustice, bien nette, bien criante: c'est ça qui leur en impose le plus!
Topaze, I, 5, Panicault (Fasquelle)